VERNON 27200


Pont Vieux - Sur la Seine


D'après certains historiens, il semblerait qu'un premier pont existait dès 1125, date à laquelle Henri Ier d'Angleterre fit fortifier la ville. Si ce pont a existé, ce n'était probablement qu'une construction légère en bois dont il ne reste aucune trace. C'est à Philippe Auguste que nous devons la construction d'un premier pont de pierre, dont il reste des vestiges importants. Rappelons brièvement le contexte historique : luttant contre le roi d'Angleterre qui possède aussi toute la moitié ouest de la France, Philippe Auguste s'empare en 1194 d'une bande de territoire anglo-normand allant de Gisors à Pacy-sur-Eure. Pour en assurer la défense, il construit un pont à Vernon pour déplacer facilement ses troupes dans ses nouveaux territoires. Cette importance stratégique oblige le roi à protéger le pont : à l'une de ses extrémités se trouve la ville avec son enceinte et son château (dont il subsiste la Tour des Archives ) ; à l'autre Philippe Auguste fait ériger un châtelet (l'actuel Château des Tourelles ) et sur l'île dite l'Île du Talus, sur laquelle le pont prend appui en son milieu, une tour fortifiée complète le dispositif. Ce pont est aussi une chance économique pour Vernon qui devient un carrefour entre la route Paris-Rouen et une route nord-sud qui coupe le fleuve, d'autant plus qu'à peine est-il construit, il cesse d'être un enjeu militaire. En effet, dès 1204, la Normandie est devenue française et la guerre s'éloigne de la région pour un siècle et demi. Philippe Auguste, comme cela se fait à l'époque, vend alors les droits d'utilisation du pont pour permettre l'installation de moulins sur le pont lui même et de pêcheries entre les piles. Bientôt cinq moulins vont être installés. Restauré au début du XIIIe siècle, il est emporté par l'inondation de 1296 puis à nouveau coupé en 1346 pour la venue du roi d'Angleterre en France. Le nouveau pont rebâti alors est constitué de 25 arches en plein cintre ; ses piles sont protégées par des éperons triangulaires. Très endommagé au XVIIe siècle (inondations entre 1651 et 1658) malgré plusieurs réfections, les habitants de la ville adressent une requête au roi Louis XIV à son sujet (1698). Du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle, le pont de Vernon se compose de travées en bois posées sur les quelques piles en pierre restées en place. Les moulins sont progressivement démolis, sauf un ( Vieux moulin ). En 1861, un nouveau pont est inauguré, mais à peine est il construit que l'on détruit l'ancien pont médiéval entre Vernon et l'île du Talus. Quant à la partie située entre l'île et Vernonnet, c'est le manque d'entretien qui la fera disparaître peu à peu, à l'exception de quelques arches et d'un moulin, qui nous permettent encore d'évoquer ce qu'était le pont médiéval.

Date et heure de prise de vue : 9-12-2000 - 9h10
Photographie argentique : Francis CAHUZAC



PATRIMOINE DE VERNON         PONTS ANCIENS

RETOUR CFPPHR



Inventaire du patrimoine de Vernon 27200 - C.F.P.P.H.R. © 2011 - villedenevers@free.fr