LA MACHINE 58260


Chevalement minier- Puits des Glénons

La commune de La Machine doit son drôle de nom à un système de treuillage particulier qui permettait de monter et descendre les mineurs et le matériel dans les mines de charbon locales. Il s’agissait d’un manège mû par des chevaux. Nombre d’habitants venaient, curieux, voir cette étrange machine d’extraction construite là par un ingénieur liégeois à la fin du 17ème siècle. L’exploitation industrielle de ce bassin houiller allait amener le développement de la ville et sa prospérité durant trois siècles. Le seul chevalement métallique que nous voyons encore aujourd’hui à La Machine est celui de l’ancien puits des Glénons. Celui-ci, foncé entre 1825 et 1827 atteint la profondeur de 431 mètres. Il fut utilisé jusqu'en 1954 à l'extraction du charbon. A partir de cette année il servira de puits d'aération et d'issue de secours pour un autre puits du secteur, et ce jusqu'à la fermeture de ce petit bassin houiller en 1974. Ce chevalement, conservé dans le cadre du musée, a été installé sur ce puits en 1953. Il provient du bassin de Blanzy (71) où il servait au puits du Bois du Verne. Auparavant le puits des Glénons était équipé d'un chevalement en bois à l'allure de clocheton.

Date et heure de prise de vue : 2-10-2011 - 13h37
Photographie numérique : Francis CAHUZAC


PATRIMOINE DE LA MACHINE         CHEVALEMENTS MINIERS

RETOUR CFPPHR
Inventaire du patrimoine de La Machine 58260 - C.F.P.P.H.R. © 2014 - villedenevers@free.fr