ANCIENNES GLACIERES

Par Francis CAHUZAC et collaborateurs

Dernière mise à jour : 8-05-2016


Dès le XVIe siècle, se développe chez les puissants du royaume la mode et le subtil raffinement de consommer glaces et sorbets durant la période estivale. Pour ce faire, l'on recueille au plus froid de l'hiver la glace naturelle des étangs et rivières, puis on la transporte et on la stocke dans de petits édicules souterrains bien hermétiquement fermés à la manière d'une carafe isotherme. C'est ce que l'on appellera une glacière.

Ces réservoirs à glace, très courants dans les parcs de châteaux, se caractérisent par une ouverture souvent au ras du sol et située face au nord. Un court tunnel, parfois muni d'un sas, descend ensuite en pente douce vers la réserve de glace proprement dite. Celle-ci est située généralement au fond d'un grand puits circulaire que peut surmonter un joli dôme régulier. Tout cet ensemble admirablement appareillé est recouvert d'une petite butte de terre boisée pour bien conserver la fraîcheur, ce qui confère à ces petits monuments la juste appellation de glacières tumulus.



Nettoyage à l'aspirateur du trou d'évacuation en fond de cuve
Petite glacière à Nevers 58000


Une glacière se devait d'être absolument sèche. En cas d'infiltration quelconque, la glace ne tenait pas bien longtemps et on était obligé de démolir l'édicule pour en reconstruire un autre.
Certaines personnes qui auraient pu voir dans les puits à eau une double utilisation (Goussainville) seront bien déçus. A ceux aussi qui se sont posés la question ; non la glacière du Mesnil-le-Roi avec sont puits profond n'était en fait qu'un garde-manger.

C'est l'apparition du courant électrique et la fabrication des premiers congélateurs artificiels à partir de 1850 qui sonnent le glas de ces pittoresques monuments que l'on peut redécouvrir au gré d'une simple promenade.
Signalons pour l'anecdote qu'il existe encore à Paris au moins trois glacières en état ; l'une dans le parc de Bagatelle, fort curieuse et assez ancienne, où l'on y chargeait la glace par une trappe sommitale du dôme, une seconde dans les jardins de l'hôtel de Matignon et une troisième dans l'hôtel des Ambassadeurs de Hollande.
Le château de Versailles possède une triple glacière tout à fait admirable, laquelle en cas de pénurie pouvait recourir à d'autres annexes dans les environs, ce qui démontre bien l'engouement de cette consommation à la cour des grands.

Quelques vues de glacières

Laon
02000
Malesherbes
45330
Fontaines-
sur-Marne
52170
Canet-en-
Roussillon
66140
Perpignan
66000
Annet-sur
-Marne
77410
Bréau
77720
Bréau
77720
Gironville
77890
St-Rémy-les
-Chevreuse
78470
Villennes-
sur-Seine
78670
Sèvres
92310
Saint-Chamond
42400
Malesherbes
45330
Malesherbes
45330
Gourzon
52170
Bois-Gibault
58150
Ermenonville
60440
Chambourcy
78240
Mennecy
91540
Méréville
91660
Gennevilliers
92230
Osny
95520
St-Clair-sur-Epte
95770


RETOUR CFPPHR         RETOUR ASEPS

GARDE-MANGER FEODAUX


Inventaire des glacières - C.F.P.P.H.R. © 2016 - villedenevers@free.fr