LE MANS 72000

Tour Madeleine
Tour du Vivier

Anciens remparts gallo-romains


La construction de l'enceinte du Mans date entre la fin des années 270 jusqu'au début des années 300. La qualité et le soin pris pour son élévation et son décor, l'importance même du chantier, ont demandé une longue durée que l'on doit évaluer à une génération. Le mur a été en grande partie préservé par sa double utilisation au cours des siècles. Il fut le seul système défensif de la ville jusqu'au XIVe siècle, puis sa fonction de mur terrasse supportant des constructions le rendit nécessaire en mains endroits. Le rempart ne possède pas de véritables fondations. Un lit de moellons corrige les inégalités du terrain et assure l'horizontalité de l'assise des blocs ou des dalles constituant la base du soubassement. Les constructeurs ont joué sur la couleur des moellons pour créer une certaine polychromie dans le décor purement géométrique : losanges, triangles, cercles pointés, chevrons et X. Le noyau central du mur consiste en un blocage de rocailles, de briques noyées dans la chaux blanche, assurant au tout une très grande dureté. Onze tours sont encore visibles sur les trente ou trente-cinq qui ont pu exister, elles sont régulièrement disposées tous les trente-six mètres. Ces tours sont de formes différentes. La plus répandue est la forme demi-circulaire. La forme la plus originale se voit sur la tour des Pans-de-Gorron, tour hexagonale. Toutes ces tours sont pleines à l'exception de trois qui ont une chambre basse. On ne connaît qu'une porte principale située dans l'angle de la rue des Fossés Saint-Pierre et de la collégiale. Elle se compose de trois passages, le principal au centre encadré de deux passages piétons. Un de ces passages se trouve actuellement obstrué. Il est possible qu'une porte ait existé à l'extrémité nord du castrum sur la place du Cardinal Grente. Trois poternes sont actuellement visibles sur le flanc ouest de l'enceinte. Deux autres poternes ont été retrouvées mais ne sont pas visibles pour le moment. Les textes anciens attestent la présence de plusieurs autres poternes à retrouver.

Date et heures de prise de vue : 27-06-2004 - 12h06 et 12h44
Photo numérique : Francis CAHUZAC


PATRIMOINE LE MANS         RETOUR CFPPHR


Inventaire du patrimoine du Mans - C.F.P.P.H.R. © 2010 - villedenevers@free.fr