GISORS 27140


Chapelle Saint Luc - Ancienne léproserie Saint-Lazare - Route de Rouen, près du cimetière


La lèpre est une maladie qui sévit en Europe dès l'Antiquité. Une nouvelle variante semble se diffuser à la suite de la 1e Croisade (1009 : prise de Jérusalem). Devant les terribles stigmates, l'incurabilité et la contagiosité de cette maladie, des mesures strictes sont prises à l'encontre des malades. D'abord complètement rejetés de la société, ils tentent d'organiser leur vie en autarcie. La léproserie de Gisors est fondée en 1210 par Jean de Gisors. Ce noble donne des terres agricoles pour que les lépreux puissent subvenir à leurs besoins. Une chapelle déjà existante est rattachée au domaine. Des bâtiments agricoles et de vie sont construits. On donne le patronyme de Saint-Lazare (saint patron des lépreux) à la léproserie et celui de Saint-Luc (saint patron des médecins) à la chapelle. Cette chapelle est remaniée tout au long du Moyen Age. Elle se compose actuellement de deux parties rectangulaires : l'une, construite en moellons de pierre de taille calcaire, l'autre, un peu plus étroite à colombages avec pans de bois. Le monument a une superficie totale de 110m2. Au milieu du XVe siècle, la lèpre ayant presque totalement disparu en France, la gestion de la léproserie est confiée à un bourgeois de Gisors, contre paiement d'un loyer. Cette somme est ensuite redistribuée aux nécessiteux de la ville. A partir de la révolution, la chapelle sert de grange.
Site classé aux monuments historiques depuis le 16-10-1992.

Date et heure de prise de vue : 15-05-2008 - 15h24
Photographie numérique : Francis CAHUZAC

PATRIMOINE DE GISORS         RETOUR CFPPHR


Inventaire du patrimoine de Gisors 27140 - C.F.P.P.H.R. © 2015 - villedenevers@free.fr