ARTILLERIE ANCIENNE

par Francis CAHUZAC, Bernard BILLIOTTE, Bernard LE GOFF et collaborateurs

Dernière mise à jour : 7-03-2014
           


Il semblerait que la première bouche à feu en Europe fit son apparition par les Anglais à la bataille de Crécy (1346). Bien qu'il ne s'agisse à l'époque que de bien maladroites bombardes, leur participation inattendue favorisa assurément la défaite française.
Paradoxalement les siècles passèrent et l'artillerie française devint la plus redoutable. Notoriété supplantée vers le début du XIXe siècle alors que les campagnes napoléoniennes s'achevaient.
De ce prestigieux passé nous est resté entre autres le fameux canon Gribeauval (fin XVIIIe) qui fut en son temps l'un des plus redoutables outils de guerre jamais conçu par l'humanité.
Plus tard les choses allaient encore évoluer avec l'utilisation de canons en fonte et du premier projectile à pointe ogivale. C'était en 1859...
Là s'arrêtera notre passage en revue de ces impressionnantes machines de guerre qui ont fait honorablement leur temps et qui reposent aujourd'hui fièrement dans les musées.


1° MUSEE DES INVALIDES A PARIS

 
 



 
 


 

 
 


2° AILLEURS EN FRANCE

Cusset
03300
Cusset
03300
Meillant
18200
Batz-sur-Mer
44740
Le Croisic
44490
Le Croisic
44490
Le Croisic
44490
Le Croisic
44490
Sully-sur-Loire
45600
La Roche-
Bernard
56130
La Roche-
Bernard
56130
Decize
58300
Nevers
58000
Neufchâtel-
en-Bray
76270
Saint-Valery
-sur-Somme
80230
Bourg-la-Reine
92340
Suresnes
92150


FORTS SERE DE RIVIERES         RETOUR CFPPHR


Inventaire des anciens canons de guerre - C.F.P.P.H.R. © 2014 - villedenevers@free.fr