BESANÇON 25000


Caborde - 12 rue François-Arago

Avec sa base cylindrique, son couvrement en forme de cloche débordant en rive, cette grande cabane en pierre sèche de l’ancien vignoble de Besançon relève d’un type morphologique répandu dans plusieurs régions à substrat calcaire. Ses semblables sont encore visibles, en plus ou moins grand nombre, dans les départements de la Dordogne, du Lot, de la Corrèze, de l’Aveyron, de la Saône-et-Loire, de l’Ardèche, de l’Hérault, du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône, des Alpes-de-Haute-Provence, de la Drôme, etc. Bien plus, d’autres cabanes, dotées pourtant d’une morphologie différente, mériteraient d’être incluses dans le nombre : elles ont en effet été délestées de leur couverture de lauses. Ceci n’est pas près d’arriver à cette cabane bisontine : elle a été en effet classée aux monuments historiques depuis le 4-10-1982. Bien mieux, sa toiture a fait l’objet d’une restauration très soignée, comme l’atteste la différence notable, en appareillage et en patine, entre la vaste plage refaite (côté est de l’édifice) et le restant de la toiture. L’on a donné à ces cabanes de vigne en pierres sèches le nom de caborde, mais ce terme, étymologiquement, renvoie à un édifice en planches, c’est dire que le mot est voyageur et que sa signification actuelle n’est pas intemporelle.


PATRIMOINE DE BESANÇON         CABANES EN PIERRE SÈCHE

RETOUR CFPPHR


Inventaire du patrimoine de Besançon 25000 - C.F.P.P.H.R. © 2019 - cfpphr@gmx.fr